Le lin est-il un tissu éco-responsable?

J'ai toujours supposé que le lin était un matériau durable. Il en a l'air avec son apparence légèrement froissée et sa couleur blanc cassé.

Mais je déteste faire des suppositions. Si j’ai appris quelque chose dans ce monde de la mode durable, c’est que ce que tout le monde pense être vrai, ne l'est pas forcément!

J'ai donc creusé un peu plus et voici donc ce que j'ai découvert au sujet du lin:

Naturel, durable et maintenant rare

Le lin est dans le monde, avec la laine, l'un des textiles les plus courants. Il est utilisé dans le monde occidental depuis des milliers d'années, selon des reliques découvertes dans des habitations lacustres suisses préhistoriques, vieilles de 10000 ans.

Avec le chanvre, il est classé comme fibre libérienne, ce qui signifie qu'il est fabriqué à partir de la tige d'une plante. Le lin est tissé à partir de la plante de lin, qui, comme le chanvre, peut être cultivée sous n'importe quel climat tempéré, à travers le monde.

Le lin n'a, naturellement, pas besoin de pesticides (son ennemi naturel est le mulot, pas les insectes), de fertilisants ou d'irrigation: c'est donc "naturellement" une matière écologique. C'est pourquoi vous voyez rarement du lin certifié bio, même par des entreprises de mode très éco-responsable. On ne peut l'appeler "biologique" que s'il est cultivé sur des terres certifiées bio utilisant des techniques durables; mais la différence n'est pas aussi dramatique qu'avec le coton. Selon le rapport Pulse of the Fashion Industry 2017, les fibres libériennes sont au deuxième rand des plus durables de tous les tissus naturels, après la laine. Selon ce rapport, ce n'est pas aussi durable que les fibres synthétiques si l'on prend en compte la consommation d'eau et l'utilisation des terres. Mais leur analyse n'intègre pas l'utilisation de produits chimiques (qui biaisent l'analyse en faveur des fibres synthétiques) ou le recyclage du matériau. Le lin pur, non teint et non traité peut être composté une fois utilisé; un énorme plus en sa faveur.

Le lin pousse naturellement sur la terre, mais son traitement demande beaucoup de main-d'œuvre. C'était une culture importante aux États-Unis, avant que "l'égreneur", une machine qui mécanise le processus de séparation du coton des graines, n'ait été inventée. Le coton est alors devenu très populaire et ainsi notre textile favori. Même alors, le lin a continué à être cultivé et porté jusqu'à la Seconde Guerre mondiale et l'avènement des fibres synthétiques. Depuis lors, la production de lin est en baisse constante aux États-Unis et en Europe, en raison des coûts élevés de main-d'œuvre nécessaires à sa transformation en fibre tissée. Les principaux producteurs de lin pour le textile sont maintenant la Russie, la France, la Belgique, la Biélorussie, la Pologne et la Lituanie, qui l'exportent principalement vers la Chine et l'Inde pour être tissés, car les coûts de main-d'œuvre y sont plus faibles et les compétences plus élevées.

Les chinois ont en effet les plus grands et plus performants métiers à tisser. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, la Chine a souvent les outils de "fabrication de mode" les plus avant-gardistes et de haute qualité. Elle possède également certaines des usines les plus éthiques et durables au monde mais certaines sont aussi les pires. On ne peut donc faire une généralité sur la qualité des produits Made in China.

Différentes qualités de lin

Le lin représente désormais moins de 1% de la production mondiale de fibres, selon le CFDA. Il est si rare et coûteux à tisser par rapport à d'autres textiles qu'il est considéré comme un tissu quasi luxueux. Les producteurs européens de lin utilisaient auparavant le rouissage humide, au cours duquel les fibres sont ramollies en macérant dans l'eau. Bien fait, il donnait une fibre propre et de haute qualité. Malheureusement, c'était un processus laborieux et malodorant (fermentation de la fibre) et donc pas idéal pour le voisinage... Désormais, les producteurs utilisent de plus en plus le rouissage au champ, ce qui est plus facile mais ne donne pas une fibre aussi propre et qualitative. En 2014, une entreprise nord-américaine, Crailar, a lancé un processus enzymatique pour assouplir le lin. Le lin Crailar, selon MadeBy, est le deuxième type de lin le plus durable après le bio.

Pourtant, il existe de grandes différences dans la qualité du linge en lin. Tout le lin est valable, mais certaines qualités sont supérieures à d'autres. Le top bénéficie d'un éclat naturel et est particulièrement lourd.

Il existe également différents styles de lin selon l'usage : du mouchoir ultra-fin au sac tissé à partir des filaments les plus grossiers, mais cela n'est pas mesuré en nombre de fils.

Le lin est-il plus sain pour vous?

En tant que fibre naturelle, le lin respire et vous permet de vous sentir mieux. Mais cela ne signifie pas que tous les vêtements ou linge en lin ne sont pas toxiques. Cela dépend de la façon dont il est lavé, teillé, ramolli, teint et traité en usine. Méfiez-vous des articles en lin dits infroissables, car ils pourraient avoir été traités avec du formaldéhyde. Vous pouvez d'ailleurs consulter un autre billet que nous avions écrit à ce sujet.

Évitez également tout linge qui est présenté comme résistant aux taches, car cela est obtenu en utilisant  de l'acide perfluorooctanoïque (APFO) chimique, qui a été mis en cause dans certains cancers, problèmes de développement et problèmes de thyroïde. Le lin vient naturellement dans des couleurs allant de l'ivoire au taupe et le lin blanc pur est obtenu par le blanchiment, ce qui est bien s'il est fait dans un atelier éco-responsable. Et bien sûr, d'autres couleurs sont obtenues grâce à de la teinture. Plus la couleur est brillante, plus il est probable qu'elle soit obtenue avec des colorants non naturels. Recherchez le lin certifié Oeko-Tex donc non toxique. A ce sujet nous vous rappelons notre article sur les labels de mode éthique.

Comment prendre soin de votre linge en lin

Le lin est destiné à être légèrement "cassé". Au début, il peut être un peu raide, mais s'assouplit au cours du temps. C’est pourquoi certaines entreprises le mélangent à du coton pour le déraidir un peu. Mais que ce soit du lin mélangé ou pur, vous devez l'entretenir de la même manière:

Lavez-le avec très peu de détergent doux et séchez-le. Si vous utilisez un sèche-linge, assurez-vous de le retirer lorsqu'il est encore tout juste humide. Secouez-le et laissez-le sécher de lui-même pour qu'il ait de la texture tout en étant le moins froissé possible. Si c'est malgré tout le cas, vaporisez-le avec de l'eau et laissez-le sécher. Bien sûr, vous pouvez aussi le repasser, mais beaucoup préfèrent cette texture naturelle incomparable.

Nous espérons vous avoir intéressés, et si vous avez des compléments d'informations ou conseils à donner, laissez-nous un commentaire. Merci beaucoup.

A très vite et laissez nous vos commentaires sur cet article. Merci. Olivier.

Mets Ta Capuche : Des Vêtements à Capuche à Messages, Originaux, de Qualité & Eco-Responsables